AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Your lyin' eyes (Elektra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Daerios Rosier
we pledge allegiance

avatar
Pseudo : Moonshoes/Ari
Crédits : .liloo_59 (ava) Tumblr (gif)
Messages : 130
Date d'inscription : 13/05/2016
Autre comptes : None, for now.
Age : vingt-six ans.
Statut du sang : Pur, pur et encore pur, vous en attendiez pas moins d'un Rosier pas vrai?
Emploi : Duelliste professionnel auréolé de gloire, il compte conserver ce titre encore longtemps
Baguette : 28,5 cm, en bois de cerisier et ayant pour coeur une plume d'hippogriffe.
Ancienne maison : Slytherin

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Your lyin' eyes (Elektra)    Jeu 2 Juin - 23:20

Quelques fois, un homme a besoin de se détendre, de voir le monde autrement qu'il peut être. D'être la proie du vice qui le consume et de succomber pleinement. Ça peut certes arriver au meilleur d'entre nous, d'où la raison que je passais la porte d'un de mes bars préférés. Bar sorcier, il ne va s'en dire, jamais au grand jamais je ne mélangerais à la plèbe non-sorcière. J'avais déjà assez de ces nés-moldus et de ces sang-mêlés dans ma vie, pas besoin d'aller volontairement me jeter dans un tel monde. Je poussais doucement la porte et me dirigeai vers le comptoir pour passer commande. Une bouteille de Whisky pur feu pour le meilleur d'entre nous. Comme j'étais seul, ça n'augurait que simplement que personne ne voudrait réellement sortir avec moi. Et pour quelle raison? Ma soeur avait le balai enfoncé dans le derrière si profond que je doutais que l'on allait le retrouver un jour et puis, je ne pensais pas que mes cousins seraient ravis de voir ma personne en ce moment. Donc, voilà pourquoi je me disais qu'il fallait mieux que je me fasse oublier. Et je voulais me faire oublier, avoir mon heure de gloire, mais me faire oublier. Et comme j'étais un visage assez connu de la société sorcière, je restais quand même une célébrité. On me salua à mon passage, me demanda des autographes et me parla rapidement de mes derniers exploits. Ayant toujours aucune défaite à mon actif, je devenais certes de plus en plus impressionnant. Et c'était tant mieux pour moi, réellement tant mieux.  Les petits jeux comme ça, les petits jeux d'influences, de pouvoir, de sourire et de faire le beau gosse avec la belle attitude, ça me plaisait réellement. Autant le dire, je m'amusais à faire ce que je faisais parce que les filles pouvaient tomber comme des mouches, les mecs étaient jaloux et le gagnant raflait le tout. J'avais l'argent, les filles et la beauté, que demander de plus? Certes, quelques fois la paix n'était pas de trop, mais là pour le moment, j'étais de sortie avec un : Remarquez moi, gros sur le front.

Donc me voici avec mon verre à la main, le sirotant et racontant mes exploits à une très jolie barbie qui avait certes du charme, mais un rire très agaçant. Je restais en retrait légèrement, ne voulant pas que mes tympans se percent suite à un accès de rire suraiguë et regardai la salle d'un air morne et ennuyé. Puis, mon oeil vit un divertissement possible. Je coupai Barbie dans un élan et me levai avant de sourire d'un air amusé, totalement amusé et pointai ma baguette en direction du verre de ma nouvelle victime du jour. D'un simple petit mouvement, je fis jaillir le liquide du contenant et éclatai de rire alors que tout revenait au visage de ma victime. « Well, it seems that you forgot how to drink, deary. Do you need any help maybe? Help from a man who knows how? I can teach you!»   Je rangeai ma baguette d'un geste désinvolte et m'approchai lentement d'elle pour lui sourire à pleine dents avant de me pencher vers son visage. « I hope you have the money to buy another drink. We don't know, some familys have problem with that part.»   Je bu mon verre cul sec et le posai devant elle. Allez, viens, allez viens me chercher.

Je tenais toujours ma baguette entre mes doigts, me demandant ce qu'elle allait faire. Une attaque verbale, un sort? Elle ne pouvait pas rivaliser avec mon niveau et j'espère qu'elle allait le prendre en compte à moins de vouloir se faire botter le derrière ici et maintenant? Je n'étais plus le jeune homme qui s'était fait battre lorsqu'il était plus jeune. Je maîtrisais pas les sortilèges informulés auparavant, mais là, il s'agissait de mon domaine, de ce que j'adorais. Autre chose qu'il me restait comme avantage? La connaissance des sorts et des bons réflexes. Je pris place près d'elle, attendant et pianotai la table pour cacher le fait que je ne tenais pas en place. J'avais besoin d'un combat. Voilà, c'était dit.  


So one last time
I know I should've fought it.At least I'm being honest. Feel like a failure. 'Cause I know that I failed you. I should've done you better. 'Cause you don't want a liar -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Elektra Greengrass
we follow the regime

avatar
Pseudo : radioactive.bones/elodie.
Crédits : juice (avatar), tumblr (gifs).
Messages : 44
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 27 ans.
Statut du sang : pur.
Emploi : vendeuse à Quidditch & co. sur le Chemin de Traverse.
Baguette : bois de frêne, 26 cm, ventricule de coeur de dragon, rigide.
Ancienne maison : gryffondor de septembre 2000 à juin 2007.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your lyin' eyes (Elektra)    Ven 3 Juin - 0:11

« One more ! » Jamais elle n’aurait imaginé trouvé des compagnons de beuverie dans ce bar, ça, c’était sûr et certain. Mais, pour le coup, elle n’allait pas s’en plaindre : n’était-ce pas pour ça qu’elle était venue ? s’enfiler quelques verres, quelques shots, s’amuser, passer le temps ? Elle aurait bien invité Helios mais elle s’était éclipsée tôt dans la matinée de leur appartement londonien, avait erré un peu partout, était passée saluer sa génitrice au manoir familial – d’où sa présence au Pays de Galles – et puis avait eu besoin de « décompresser ». Comme d’habitude, en soi. Toutes ces histoires la fatiguaient ; entendre sa mère lui radoter les mêmes choses encore et toujours était lassant, fatiguant, ennuyant. Alors Elektra faisait ce qu’elle savait faire le mieux : se foutre en l’air. Présentement, boire un coup, rire, crier, pousser les autres défis.
Mais « les autres » finirent par partir un à un – c’était que eux, ils avaient des familles à gérer au contraire d’elle qui, là, tout de suite, se moquait bien de ce genre de « détail ». Ainsi se retrouva-t-elle seule à sa table, à siroter une vodka des plus simples. Lentement. Mais sûrement.

D’accord, elle s’ennuyait un peu. Cela dit, à choisir, si elle avait su ce qui se passerait ensuite, elle se serait prise en main et aurait quitté ce pub illico presto – sans manquer de payer l’addition, n’est-ce pas.
Elle avait bien entendu quelques minutes plus tôt une certaine effervescence à l’autre bout de la salle mais, plongée dans son verre, elle n’y avait pas trop fait attention. Peut-être aurait-elle dû… Après tout, l’une des règles fondamentales de la guerre, c’était bien de connaître son ennemi !
C’était trop tard pour ça. Littéralement, l’ennemi était à sa table et l’alcool de son verre sur son visage. Comme ça. Sans prévenir. « What the… » commença-t-elle en se reculant par réflexe, avant de relever le menton et de croiser le regard du coupable. « Of course. » Daerios Rosier. Qui d’autre ? Elle aurait du sentir son odeur de rose à des kilomètres à la ronde ! Le foudroyant du regard, Elektra se força littéralement à écouter cet imbécile. Vu qu’elle ne pouvait pas lui envoyer son poing dans la gueule, elle se contenta de le fixer et de siffler comme une vipère – c’était déjà ça mais, après, elle ne garantissait absolument pas être de ce calme là pendant les prochaines minutes. « And it seems that your family can’t educate their children, right ? » C’était assez drôle, parce que les conflits de famille ne la regardaient pas la majorité du temps… mais dès qu’il s’agissait des Rosier en particulier – et surtout de Daerios, avouons-le – elle était capable de sortir tous les arguments les plus mauvais du monde sans regret. Sa réponse ensuite fut plus honnête, même accompagnée d’un sourire au coin – le genre de sourire qui vient avant le coup de poing. « A man ? » Elle regarda aux alentours avant de reporter son attention sur le brun. « I don’t see any. »
Et là… Et là, il se pencha vers son visage, rentrant sans gêne dans sa bulle, dans son petit territoire personnelle, le tout en souriant… Elle dut rassembler toutes les forces du monde et prier tous les dieux pour ne pas le frapper devant tout le bar.
Cet homme – pour peu qu’il en soit un – était invivable. Une peste au masculin. Aucune manière – mais elle n’en attendait pas moins de lui. « Damn right. You can take my money and stick it up your ass, wanker. » Et pour elle-même, elle murmura un « Asshole. » parce que la politesse, elle ne connaissait pas, et qu’elle n’avait pas assez de mots pour exprimer son énervement.
Elle se recula lorsqu’il s’assied près d’elle, prit un tissu et s’essuya le visage comme si de rien n’était. Puis elle siffla le serveur pour qu’il revienne remplir son verre et, cette fois, elle le vida directement d’une traite – mieux valait prendre ses précautions, que voulez-vous. Elle ignora Daerios un moment, avant de se souvenir qu’il était là, et donc de lui balancer sèchement. « Why don’t you go back to your fans ? » Ouais, pourquoi il lui fichait pas la paix ??



~ pretty much dead already.
Revenir en haut Aller en bas

Daerios Rosier
we pledge allegiance

avatar
Pseudo : Moonshoes/Ari
Crédits : .liloo_59 (ava) Tumblr (gif)
Messages : 130
Date d'inscription : 13/05/2016
Autre comptes : None, for now.
Age : vingt-six ans.
Statut du sang : Pur, pur et encore pur, vous en attendiez pas moins d'un Rosier pas vrai?
Emploi : Duelliste professionnel auréolé de gloire, il compte conserver ce titre encore longtemps
Baguette : 28,5 cm, en bois de cerisier et ayant pour coeur une plume d'hippogriffe.
Ancienne maison : Slytherin

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Your lyin' eyes (Elektra)    Ven 3 Juin - 5:11

J'aurai pu certes la laisser en paix. Mais il y avait trop de ce conflit, trop de haine entre nos deux familles pour que je la voie et que je l'ignore. Je sais que parfois, l'on devrait rester là, sans demander notre reste et s'occuper de soit en espérant que la merde ne vienne pas frapper à notre porte. Et bien, parfois je ne pouvais simplement pas rester en place et il fallait que je fasse quelque chose pour changer cela. Donc oui, j'allais la provoquer, la pousser dans les retranchements de ses limites. Parce que j'en avais réellement besoin. Besoin de me sentir supérieur, besoin de me sentir meilleur. Qui sait. Parfois, nous avons besoin d'être un peu plus pour écraser le prochain moucheron qui se présenterait devant soi. J'étais comme ça quelque fois. Rien de bien reluisant pour un homme certes, rien de bien reluisant pour une personne également, mais quelques fois, le choix ne se présente pas comme on le voudrait. Alors, nous allions y aller une étape à la fois. Un jeu à la fois et bien sûr, un geste moqueur à la fois. La faire sortir de ses gonds. Un jeu intéressant et très amusant en perspective. Donc bon, maintenant que ça, c'était fait, il ne me restait plus qu'à agir avec la deuxième partie de mon plan. Je l'avais dit, l'envie de me battre était trop forte pour que je puisse y céder et bien sûr, je ne voulais pas rater un duel pour rien au monde. Juste la seule pensée de me frotter contre une Greengrass et l'envoyer rouler au sol... Hmmm, que des heures de plaisir juste à l'imaginer alors le vivre, l'orgasme total. Elektra et moi, moi et Elektra, un jeu, une valse et encore une danse qui n'avait pas de fin.

Provocation, moquerie. Là était les cartes que je devais jouer maintenant. Et j'avais bien l'intention de le faire avec un grand plaisir dont j'allais me délecter. Juste voir sa réaction lorsque le liquide aspergea son visage et que sa réaction devint autre chose que quelque chose de neutre, que du bonheur de sentir l'alcool glisser le long de sa gorge. Un sourire s'étira sur mes lèvres, mais je ne pipai mot sur le moment et attendit encore un peu pour la suite. J'éclatais de rire en entendant le Of course. J'hochais la tête en riant  « Is that the only thing you can say, darling?»   Roulant les yeux devant son petit regard et encore plus devant le sifflement qu'elle me faisait, très manière de dame en effet. Je soupirai à nouveau, très peu bienséant, je l'assume, mais il fallait que je fasse transparaître mon état blasée. Un sourire pincé s'étira sur mes lèvres devant ses prochaines paroles et je secouai délicatement la tête, bouillant de rage à l'intérieur. Elle croyait qu'elle pouvait dire ce qu'elle voulait. Très bien? « If a was you, I wouldn't talk about education because, with what I can see right now, you're not even able to act like a lady, Miss Greengrass.»  

Et puis là, elle continua. Elle se pensait certes amusante? Qu'elle tente de l'être. Son sens de l'humour était d'un tel ennui, mais également tellement prévisible. Je serrai ma poigne sur ma baguette et lui rendit un sourire poli également avant de poursuivre. « I knew it Elektra. You can't see a man because you don't know what is really a man. It's impossible to ask you that of course, you're not even a woman yourself.»   Et toc salope. Viens jouer avec moi si tu l'oses Elektra. Mais il ne fallait pas s'avancer sur certains terrains et là, elle jouait dangereusement. Un rire me traversa de nouveau en l'entendant m'injurier et chuchotai doucement à son oreille « Well well, I can see and heard that you know how to use your tongue to say such beautiful words. Can you do other things with it?.»   Je passai ma propre langue sur mes lèvres et haussai lentement les épaules, terminant mon propre verre. « It's much more fun to have a new fandom. Sometimes, I prefer to choose diffulty  nor than easiness. Now, little girl, what will you do?»   La main toujours sur la baguette, je préparais ma première offensive. Un petit sort pour la taquiner. Augmenter ses dents non? Ce serait bien amusant. Jouer sans méchanceté. Nous étions ennemis, mais je ne ferais pas de mal à une femme. Même si cette femme se nomme Elektra Greengrass.









So one last time
I know I should've fought it.At least I'm being honest. Feel like a failure. 'Cause I know that I failed you. I should've done you better. 'Cause you don't want a liar -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Your lyin' eyes (Elektra)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Your lyin' eyes (Elektra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The purest of them all :: game on, make a move :: Wales-