AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 wicked game (serastair)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seraphina Malfoy
we pledge allegiance

avatar
Pseudo : herondale (clara)
Crédits : ice and fire (avatar) et redwyne/ivana (gif)
Messages : 185
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : vingt-quatre ans qu'elle écume la terre de ses ancêtres prestigieux.
Statut du sang : la pureté arrogante coule dans ses veines.
Emploi : tireuse d'élite de baguette magique.
Baguette : la précieuse baguette est taillée dans du bois de cerisier. elle renferme en son coeur un ventricule de dragon, la rendant davantage mortelle. l'arme mesure vingt-six centimètres et elle se veut plutôt souple.
Ancienne maison : serpentard, le nid de vipères.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: wicked game (serastair)   Ven 20 Mai - 0:18


serastair ⊹ what a wicked game to play to make me feel this way. what a wicked thing to do to let me dream of you. what a wicked thing to say you never felt this way. what a wicked thing to do to make me dream of you. no, i don't want to fall in love with you. (anaëlle)

Les mots étaient comme gravés derrière ses paupières. Ils défilaient le long de ses prunelles brunes marquées par la surprise. Une émotion qui laissa rapidement place à un calme désarmant. Elle avait été élevée comme ça, Seraphina. Elle avait appris à maîtriser ses sentiments avant même d'apprendre à user de sa magie. Une arme placée entre ses doigts graciles. Une arme dont elle se servait pour duper son entourage depuis six longues années. La jeune femme peinait parfois à croire que le temps avait défilé à une telle vitesse sans que personne ne réalise l’indicible. Son coeur s'arrêtait parfois lorsqu'elle entendait un éclat de voix de son père ou une exclamation horrifiée d'un sorcier. La peur restait présente dans chacune de ses cellules mais elle était moins oppressante. Elle vivait avec tout en pervertissant davantage son âme. Elle s'en voulait, Seraphina. Elle s'en voulait de céder inlassablement à la colère et au désir. Elle en venait même à le haïr plus que de raison mais ses baisers couvraient rapidement ses lèvres pleines d'amertume. Alastair était comme un poison. Il s'était insinué dans ses veines à son insu. Elle savait qu'un jour viendrait où ils seraient mariés à d'autres mais la logique quittait son corps à chaque fois qu'il se retrouvait à proximité du sien. Seraphina n'arrivait plus à raisonner ni même à penser. Ses instincts les plus primitifs se réveillaient en elle. Ils ravageaient tout sur leur passage, ne laissant rien intact. Elle avait essayé d'y mettre un terme, bien des années auparavant. Elle avait déjà tout perdu lors d'un soir d'ivresse mais cela ne lui avait pas suffit. Seraphina était retombée dans ses bras alors qu'elle le détestait plus que quiconque. La haine entre leurs deux familles était de notoriété publique. Elle n'aurait jamais dû partager ses nuits avec lui. La faiblesse de la chair face à la passion dévorante l'avait perdue. Au fil des années, la jeune femme s'était crue invincible. Elle s'était montrée bien arrogante en pensant que cette histoire n'aurait pas de conséquences. Elle était tombée de très haut lorsqu'elle l'avait constaté. La réalité s'était abattue violemment sur la naïve jeune femme. Seraphina en était encore sous le choc lorsqu'elle y repensait. L'angoisse s'emparait alors d'elle. Seraphina se savait déjà perdue mais ses fiançailles avec un Avery n'avaient fait que confirmer l'odieuse vérité. Elle n'en dormait quasiment plus la nuit, la poupée souillée. Son sang était aussi pur que le cristal mais son être avait été corrompu. Seraphina s'interrogeait constamment sur son futur impossible. Elle ne savait pas quoi faire. Elle ne voulait pas affronter ses péchés. Elle était une fière Malfoy après tout. Le souffle court, la jeune femme fit disparaître la missive qu'elle venait de lire. Elle releva la tête et afficha un sourire de circonstances. Le bal donné chez les Yaxley réunissait plusieurs familles dont la sienne et celle d'Alastair. Personne ne prêtait attention à Seraphina mais elle était consciente des regards posés sur elle. On la jaugeait. On l'estimait. Elle y était désormais familière. La jeune femme s'éclipsa sans qu'on le remarque. Elle excellait dans l'art des apparences, bien plus depuis qu'elle devait se montrer discrète. Seraphina s'empara des plis de sa robe de bal afin de gravier l'escalier imposant des Yaxley. Aussi silencieuse que le permettait sa tenue, elle se glissa gracieusement dans les couloirs avant de repérer la bibliothèque. Ses prunelles s'habituèrent à l'ambiance feutrée au rythme de ses pas. La bibliothèque était impressionnante, si bien que Seraphina sursauta en sentant une main se poser sur son épaule découverte. La sorcière se retourna doucement tout en s'immobilisant en reconnaissant Alastair. C'était la première fois qu'elle le voyait depuis qu'elle avait appris la nouvelle désastreuse. Elle savait ô combien les Lestrange s'appliquaient à éliminer chaque bâtard de leur famille. Seraphina ne savait pas ce qu'elle comptait faire de cet enfant mais la simple idée de le laisser aux mains de cette famille lui glaçait le sang. Des cauchemars monstrueux intervenaient chaque nuit, la berçant d'une terreur la plus totale. Les mains serrées contre les pans de sa robe, elle resta silencieuse quelques minutes avant de rompre le silence. « Tu n'as vraiment pas froid aux yeux pour exiger ma présence un soir de bal. » La remarque était anodine mais le sarcasme empreignait ses mots. Un air mutin s'étira sur son visage tandis qu'un sourire amusé prenait place sur ses lèvres. « Et dans une bibliothèque qui plus est. Que dirait Monsieur Yaxley s'il surprenait un Lestrange et une Malfoy en pleine discussion ? » C'était la dure réalité mais leur simple rencontre relevait du scandale politique. Toute la société magique en parlerait dès le lendemain si cela venait à se savoir. C'était bien le dernier problème de Seraphina. Elle était déjà damnée depuis longtemps. Il n'y avait pas de rédemption possible après ce qu'elle avait fait, ni pour l'être qui grandissait en elle. Son sourire s'évanouit à cette pensée tandis qu'elle l'observait avec un calme inédit. « Alastair, je pense que c'est une très mauvaise idée. » murmura-t-elle, presque certaine qu'il n'en tiendrait pas compte. Elle le connaissait désormais assez bien pour prévoir quelques unes de ses réactions même s'il réussissait encore à la surprendre. Seraphina n'avait pas été déstabilisée en recevant un billet du Lestrange. Elle se doutait qu'il finirait bien par la confronter un jour ou l'autre. Elle se montrait distante depuis plusieurs jours et elle ne comptait pas lui avouer la vérité même si cela permettrait de mettre un terme final à leur histoire interdite. Peut-être fallait-il qu'elle le perde pour cela. Peut-être fallait-il qu'il l'ait en horreur pour briser le désir entre eux. Seraphina le savait au fond d'elle mais elle ne pouvait pas s'y résoudre. Prononcer à haute voix la vérité ne ferait que la rendre d'autant plus réelle. La jeune femme vivait encore dans le déni même si elle ne pouvait pas y échapper. Alastair finirait bien par s'en rendre compte. La honte finirait bien par l'atteindre. Elle finirait bien déshéritée, seule ou désavouée.
Revenir en haut Aller en bas

Alastair Lestrange
we pledge allegiance

avatar
Pseudo : redwyne, ivana mais call me nana.
Crédits : tumblr, manoush le swag kiki d'amour.
Messages : 250
Date d'inscription : 27/03/2016
Autre comptes : later.
Age : ses mains usées par des macules écarlates ont connues vingt-six années d'existence.
Statut du sang : les lestrange pourchassent depuis des lustres ce liquide aussi pur et brillant qu'un rubis. alastair possède ce sang à la valeur inestimable, le sang-pur.
Emploi : métier sollicitant secret et indifférence, alastair est un oubliator à la brigade de réparation des accidents de sorcellerie du ministère de la magie.
Baguette : la baguette d'alastair a été taillée dans du bois d'if et se compose d'un crin de sombral. assez rigide, sa taille est de 34,3 centimètres.
Ancienne maison : le garçon solitaire, l'ambitieux surdoué, le ténébreux au cœur de glace, il fut un vert et à argent durant sa scolarité à poudlard.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: wicked game (serastair)   Lun 23 Mai - 15:14


serastair ⊹ what a wicked game to play to make me feel this way. what a wicked thing to do to let me dream of you. what a wicked thing to say you never felt this way. what a wicked thing to do to make me dream of you. no, i don't want to fall in love with you. (anaëlle)

Les regards hostiles lancés sur sa personne ne faisaient qu'effleurer son être de glace. Lorsqu'un Lestrange rentrait dans une pièce remplie de sorciers, il ne restait jamais bien longtemps dans l'ombre des commérages. Bien que cela se soit passé six siècles plus tôt, la rumeur de l'assassinat de reine de la France sorcière continuait les poursuivre partout où leurs pieds frôlaient. Tel un virus dommageable, dés qu'Alastair passait à côté d'une personne, c'était comme si la noirceur de son âme venait se répandre sur elle. Ainsi, elle se forçait à se reculer de lui, de façon à ne pas être infectée. En clair, quasiment tout le monde se poussait sur son passage, comme si son odeur corporelle sentait le poison mortel. Actuellement -présent de force par son père- à un bal organisé par la famille Yaxley, le sorcier assistait à ce spectacle de sinistres jugements. Plus qu'habitué à être le réceptacle de la médisance justifiée des convives présents, Alastair n'en était pas pour le moindre affecté. Il ne ressentait rien face à cette scène plus ennuyante pour lui qu'irritante en soit. Son cœur, réputé pour sa froidure quasi inhumaine, ne pouvait être aussi facilement touché par la petitesse de ces pauvres et méprisants sorciers. Après tout, même la mort ne l'égayait pas d'une seule miette, alors ce n'était sûrement pas ce genre d'algarades qui le feraient. Alors que seul, le dos appuyé contre un mur de la salle, à réfléchir au prochain assassinat dont on l'avait mis en charge, et se contentant de boire la coupe d'alcool que l'un des servants du manoir Yaxley venait de lui apporter, ses yeux furent attirés par une silhouette.

uc

ne pas lire avant que j'ai terminé ma réponse svp:
 



Cette beauté, sombre comme le fer, Est de celles que forge et polit l’Enfer.



le plus beau:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

wicked game (serastair)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The purest of them all :: game on, make a move :: Northern Ireland :: Yaxley's Manor-