AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 abuse is over (elspeth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Luke Avery
we elect our rulers

avatar
Pseudo : Prongs (but call me Stella)
Crédits : ice and fire.(ava)
Messages : 250
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 23 yo
Statut du sang : pur
Emploi : employé du bureau du ministre de la magie (pistonné)
Baguette : noyer noir (symbole de haine), ongle de gobelin, 31 cm prédisposée pour les attaques mais très rigides ainsi il a dû beaucoup s'entraîner afin de rendre sa baguette docile,
Ancienne maison : serpentard

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: abuse is over (elspeth)   Mer 18 Mai - 19:01


" I like the way I feel when she looks at me.
Like I wanna believe in myself.
But it's over "

Les poings fermés tu tentais de retrouver un souffle correct. Un nouvel échec. Tu portais pourtant toute ta confiance dans ce médicomage qui avait vu la femme s'éteindre. Son âme disparaître pour ne laisser place qu'à sa beauté frigide. Tu la voyais davantage dans tes rêves. Tu étais certain qu'elle avait exercé de la magie noire sur toi, qu'elle se réincarnait dans ton corps encore jeune. Depuis sa mort tu sentais une force plus puissante. Mais bien sûr, ce n'étaient que des illusions. Tu détestais ne pas savoir. Et là tu le détestais, lui. Aussi faible que tous les autres. Impuissants.

Tu ne mis pas longtemps à transplaner jusqu'à la demeure des Yaxley. Tu connaissais maintenant la demeure par cœur. Autant de l'intérieur que de l'extérieur. Tu t'imposais depuis quelques années dans cette famille. Du jardin tu pouvais voir les hommes discuter affaires à la dorée du soleil. Golyat était aussi là, appuyant les conseils de sa famille. Ton allié. Si votre stratégie ne se voyait pas à la lumière du jour, vos regards sur vos plans étaient clairs. Vous vous poussiez vers le haut. Cette simple entente te permettait des allers et retours sans problème dans la demeure. Mais tu n'étais pas ici pour parler avec ces hommes. Tu ne voulais pas de leurs conseils. Le seul but qui palpitait dans ton cœur était de la voir, elle. Son corps frêle qui subissait tes folles envies. Qui t'apaisait. Elle était toujours là, elle à t'écouter. La femme ne pouvait être meilleure compagnie.

Tu suivais l'elfe de maison. Tu n'avais pas besoin de lui. Tu savais qu'il fallait tourner à droite puis prendre les escaliers. Au fond du couloir, la porte magique. Elle était là, elle se reposait disait-il. La créature ne parlait pas trop mais se retournait, trop souvent, un petit sourire niais. Tu n'éprouvais aucune affection. Tu n'éprouvais rien que de la rancœur. Il se baissa, frappa à la porte, de légers coups, assez puissants pour les entendre pour autant. Tu n'attendais pas qu'elle ouvre. Tu n'avais pas besoin de ça. Tu savais qu'elle était ouverte à chacun de tes mouvements. Elle était trop habituée à tes visites inattendues. Tu ne la prévenais même plus. Plus aucune lettre comme tu pouvais le faire auparavant, par courtoisie. Tu caressais le bois du lit avec plus de délicatesse que prévu. Le regard qui déviait sur ses jambes. « Bien dormi Yaxley ? » tu commençais par des commodités. Il fallait bien, si tu voulais amadouer la douce. Rien que sa présence te détendait, te faisait oublier les défaites du médicomage. Tes mains tombèrent dans les poches de ton pantalon. Trop classe pour une simple visite. Un rapprochement, des yeux plus doux. Rien de trop brusque pour le moment. Tu n'avais pas envie. Tu savais qu'elle pouvait lire ta rage dans le profond de tes yeux, tu n'avais pas besoin de faire de grands mouvements, de parler fort. Tu avais juste besoin de te laisser aller. De la laisser t'observer. De simples heures, courtes, mais douces, qui semblaient mettre un temps d'arrêt à cette vie trop mouvementée. Cette vie qui te dépassait à laquelle tu ne ripostais que par des poings.

Mais ces vas-et-viens, trop fréquents, n'étaient que dans ton propre intérêt.
Revenir en haut Aller en bas

Elspeth Yaxley
we elect our rulers

avatar
Pseudo : ladyintofox.
Crédits : milkovich.
Messages : 122
Date d'inscription : 13/05/2016
Autre comptes : pas encore.
Age : vingt-cinq ans.
Statut du sang : pur.
Emploi : employée au département de la coopération magique internationale, par esprit de contradiction alors que ses parents, ses frères et sa soeur ont tous emprunté la voie des potions.
Baguette : 26,8 cm, taillée dans un bois de mélène et crin se sombral. le mélèze a la réputation d'être difficle à maîtriser et capable d'effets inattendus, elspeth en fait les frais depuis son accident magique, sa magie garde lourdes séquelles de sa rencontre infortuite avec un troll des forêts, et ses sortilèges sont devenus très faibles, voire nuls, avec de temps à autre des explosions de puissance hasardeuses. son coeur, un crin de sombral, réputé pour être associée aux sorciers qui affrontent la mort, c'est peut-être la magie du sombral qui l'a sauvé de l'attaque du troll qui aurait du lui coûter la vie.
Ancienne maison : serdaigle, promotion 2002-2009, elle fut membre de l'équipe de quidditch de sa maison, au poste de poursuiveuse de 2005 à 2009.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: abuse is over (elspeth)   Jeu 19 Mai - 23:42

luke avery & elspeth yaxley

Comme toutes les jeunes filles de son âge, et de son rang, on la forçait à être délicate, à parler d’une voix douce et à se mouvoir avec grâce. Mais la vérité c’est qu’elle n’était rien de tout cela. Comme tous les matins, à son réveil elle marchait avec des pas lourds, comme si elle était somnambule. Son regard fut rapidement attiré par l’ouvrage de broderie qu’elle avait abandonné sur son petit bureau. Un meuble raffiné, tout en boiseries sculptées, mais bien moins que ceux que l’on peut trouver dans les demeures des plus grandes familles de sang-pur.  Les Yaxley avaient encore du chemin à faire s’ils voulaient briller. Mais après tout ils y étaient un peu pour quelque-chose. De génération en génération, les Yaxley avaient toujours préféré rester éloigner des conflits entre les grandes familles, Rosier, Malfoy, Black, Greengrass… Et de fait, ils étaient toujours resté loin de l’argent et du pouvoir. Ce sont des gens modestes. Contents de leur sort, la magie, le sang-pur… des privilèges dont ils se font un devoir de préserver. Mais n’en demandent pas plus. Les choses pourraient peut-être changer, maintenant que la dernière génération des enfants Yaxley est entrée dans l’âge adulte. Mais pour l’instant ils continuent à ne pas représenter grand-chose pour les autres sang-purs. Elspeth s’en était brusquement rendu compte quand son père lui avait annoncé ses fiançailles arrangées. Elle avait toujours su que leur famille ne pesait pas beaucoup dans le grand jeu des alliances, mais les choses étaient devenues brusquement limpides. Elle, enfant de la branche majeure des Yaxley, se retrouvait liée à vie à un fils Greengrass d’une des branches mineures. Si les Yaxley pouvaient compter parmi les derniers dans les familles de sang-pur, les branches mineures de n’importe quelle famille des neufs sacrées serait toujours inférieure à la branche majeure Yaxley.

Un mal pour un bien ? Depuis qu’elle avait compris qu’elle allait tomber, elle voyait son avenir différemment. Elle aurait pu épouser un autre héritier d’une branche majeure comme elle, elle aurait dû. Elle serait devenue quelqu’un, grâce à son mari. Maintenant elle allait tomber dans l’oubli, dans les méandres des sorciers de branches mineures, à qui personne ne prête attention. Si elle voulait avoir de l’importance, devenir quelqu’un, elle allait devoir se construire toute seule. Par ses talents, ou par son travail. Alors toutes les petites occupations dédiées aux sorcières depuis des lustres, la couture, la broderie, la danse, la cuisine, la musique… Toutes ces traditions dont elle s’était fait une joie de participer plus jeune, quand petite fille elle voyait ça comme la porte d’entrée dans la cour des grands, la cour des dames ; elle ne les voyait plus que comme une perte de temps désormais.

Elle n'était pas encore descendu déjeuner, qu'on frappa trois petits coups à sa porte. Elle eu juste le temps de se retourner que la porte s'ouvrait déjà, laissant découvrir un Luke Avery s'avançant nonchalemment, les mains dans les poches, dans sa chambre. « Bien dormi Yaxley ? » Depuis un certain temps, ses allers et retours la frustraient. Elle ne disait jamais rien sur le moment. Elle n’osait pas. Elle profitait de l’instant présent. Mais après, ensuite, elle était frustrée. Frustrée que cette relation ne fonctionne que dans un sens. Frustrée qu’il vienne la voir quand lui en avait envie, et que les choses soient si compliquées quand c’était elle qui en faisait la demande. Elle s’était déjà promis maintes et maintes fois de ne plus le revoir, de ne plus jamais répondre à ses avances. « Comme un niffleur. Et toi ? » Et pourtant, à chaque fois elle était là, elle répondait présente. Il s’était habitué à ce train de vie depuis trop longtemps, il venait maintenant même à l’improviste. Et elle aussi s’était habituée à tout ça. Elle ne pouvait pas le rejeter. Elle avait fini par en avoir besoin, comme une routine. « Alors quels sont les dossiers chauds du Ministre en ce moment ? » Elle remplit deux verres de jus d’œillet, son rituel du matin depuis des années, et en tendit un à Luke. Des banalités, pour commencer. Elle pouvait se promettre tout ce qu’elle voulait, jurer sur la tête de Merlin… Une fois qu’il était en face d’elle, toutes ses résolutions s’évanouissaient. Trop flattée qu’il vienne encore à elle, qu’il ait encore besoin d’elle.
Revenir en haut Aller en bas

Luke Avery
we elect our rulers

avatar
Pseudo : Prongs (but call me Stella)
Crédits : ice and fire.(ava)
Messages : 250
Date d'inscription : 13/05/2016
Age : 23 yo
Statut du sang : pur
Emploi : employé du bureau du ministre de la magie (pistonné)
Baguette : noyer noir (symbole de haine), ongle de gobelin, 31 cm prédisposée pour les attaques mais très rigides ainsi il a dû beaucoup s'entraîner afin de rendre sa baguette docile,
Ancienne maison : serpentard

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: abuse is over (elspeth)   Ven 20 Mai - 22:59

Tu l'observais. Elle était toujours aussi belle. Elle n'avait besoin que de ses yeux pour faire fondre tes muscles trop tendus. Elle était devenue une sorte de remède. Pourtant c'était une Yaxley. Elle ne faisait pas partie des plus riches familles ni des plus prestigieuses. Tu ne pouvais rien avoir d'elle. Lui faire la cour te permettait seulement de flatter ton égo. Rien de plus. De toute évidence tu étais fiancé, fiancé à une Rosier. Pour rien au monde tu n'allais briser cette alliance qui te permettrait de gravir les échelons. Elspeth ne pourra jamais t'aider de la sorte. Si son cousin t'était nécessaire c'est seulement parce qu'il était un homme, un stratége, et qui comme toi travaillait au ministère. Tu lui faisais naïvement confiance à l'idée qu'il t'aiderait à avoir un meilleur poste dans les années à venir. Tu le croyais parce qu'il se montrait fort, attentif aux faits et gestes de tout le ministère. Rien ne semblait lui échapper. T'aider c'est te mettre dans sa poche, et un Avery est toujours bon à ça.

Tu bascules la tête, l'observant sur le côté. Ses courbes étaient toujours aussi belles. Si fines, si féminines. Si elle n'était pas une Malfoy, elle gardait cependant les valeurs traditionnelles et se montrait plus présente que n'importe quelle autre famille. « Je n'ai pas dormi » répondis-tu simplement. Si le sommeil l'avait gagné la veille, tu avais été plongé dans des cauchemars de ta mère, dans les échecs d'Helios que tu supportais de moins en moins. Tu espérais un rapprochement de sa part, une caresse pour t'apaiser l'esprit en feu. Si tu savais qu'elle allait le faire, tu redoutais cependant toujours qu'elle ne le fasse plus. Qu'elle se désintéresse. Qu'elle n'ait plus d'envie. Le souffle lourd tu t'installais sur un coin de son lit, comme si tu étais chez toi. La tête appuyé contre la poutre, tu continuais de l'observer sans pour autant prêter attention à ses actions, tes pensées étaient déjà ailleurs. Dans un autre temps. Dans un autre espace.

Elle revient vers toi, vers une réalité plus concrète. Un verre de jus qu'elle t'offre, que tu saisis avec plus de délicatesse que tu ne l'aurais fait normalement. Tu lui répondis avec un sourire polis. Tu avalais le liquide d'une traite. Tu n'aimais pas trop ce genre de jus. Préférant l'eau ou le whisky. Mais tu te doutais bien qu'elle n'allait pas boire du whisy du grand matin. Du moins tu espérais venant d'une fille aussi pure. « Justement c'est trop calme.. » tu levas le regard en sa direction, la moue encore affaiblie par l'infecte jus. « Golyat et moi supposons qu'il se passe quelque chose. Mon père me dit pas tout et Golyat a dû mal à en savoir plus » tu marquas une pause, levant la main vers elle afin qu'elle se rapproche de toi. Tu aimais avoir ta tête au creux de son cou, ta main sur son ventre et sentir son pouls accélérer à certains moments. « Je crois qu'il est en colère. » finis-tu par lui avouer. Elle connaissait ton alliance avec Golyat. Quasiment tous les Yaxley savaient que vous travailliez ensemble, sans mésentente. Les hommes en tout cas étaient persuadés que tu étais de leur côté. Ils n'avaient pas tort.

L'ambiance restait assez calme, douce. Tu ne voulais pas brusquer les choses. Tu ne voulais pas la perdre, pas au moment où ta vie commence à devenir plus intense. Tu commençais seulement à parler stratégie. Tu rentrais aveuglement dans la recherche d'un remède pour ta mère déjà morte. Tu ne pouvais perdre la personne qui allégeait tout ces maux. Alors tu faisais ce que tout homme ferait pour avoir une personne dans sa poche. Tu l'amadouais, par des mots et des regards qui se voulaient tendres, par une approche qui tentait la complicité. Vous l'étiez devenus, avec le temps. Elle aurait pu être ta femme. Mais elle n'était qu'une Yaxley.
Revenir en haut Aller en bas

Elspeth Yaxley
we elect our rulers

avatar
Pseudo : ladyintofox.
Crédits : milkovich.
Messages : 122
Date d'inscription : 13/05/2016
Autre comptes : pas encore.
Age : vingt-cinq ans.
Statut du sang : pur.
Emploi : employée au département de la coopération magique internationale, par esprit de contradiction alors que ses parents, ses frères et sa soeur ont tous emprunté la voie des potions.
Baguette : 26,8 cm, taillée dans un bois de mélène et crin se sombral. le mélèze a la réputation d'être difficle à maîtriser et capable d'effets inattendus, elspeth en fait les frais depuis son accident magique, sa magie garde lourdes séquelles de sa rencontre infortuite avec un troll des forêts, et ses sortilèges sont devenus très faibles, voire nuls, avec de temps à autre des explosions de puissance hasardeuses. son coeur, un crin de sombral, réputé pour être associée aux sorciers qui affrontent la mort, c'est peut-être la magie du sombral qui l'a sauvé de l'attaque du troll qui aurait du lui coûter la vie.
Ancienne maison : serdaigle, promotion 2002-2009, elle fut membre de l'équipe de quidditch de sa maison, au poste de poursuiveuse de 2005 à 2009.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: abuse is over (elspeth)   Lun 23 Mai - 13:04

luke avery & elspeth yaxley

Elle connaissait les troubles qui le hantaient, les fantômes qui venaient agiter ses nuits. Le souvenir d’une mère, dont il ne se remettait pas. Elle l’avait quitté depuis bien des années maintenant. C’était même là que tout avait commencé pour eux-deux. Elle n’avait jamais réussi. Après toutes ces années, son âme ne s’était toujours pas apaisée. Elle ne le savait pas mais grâce à elle il allait un peu mieux. Elle l’avait tout de même aidé. Mais elle continuait à voir le verre à moitié vide. Luke était toujours un enfant, un grand enfant qui avait perdu sa maman. Deuil éternel. Elle continuait d’espérer qu’un jour, son visage perde ton teint blafard, que la tristesse s’efface sur ses traits. Des fois elle se demandait si c’était une bonne chose que Luke ai rencontré son frère. Toutes ces recherches. Elles avaient pris la place d’une obsession dans son esprit. Le regard dur. La voix sèche et sévère. Les manières brusques. Peut-être qu’il ne s’en sortirait jamais. Quand elle le voyait ainsi, elle ne pouvait pas raisonnablement penser à l’envoyer balader. Et pourtant c’était toujours ainsi qu’elle le voyait. Elle était là pour ramasser les miettes, quand monsieur n’allait pas bien. Il réservait ses beaux jours pour d’autres gens, des amis mieux placés, ou peut-être sa promise. Elle se faisait avoir. À chaque fois, toutes ses bonnes résolutions tombaient quand elle le voyait, les yeux rougis, la mine basse. Elle était la bienveillance. Elle avait cette nature ancrée en elle, qui la rattrapait même quand elle ne le voulait pas. Il y avait quand même une chose qu’elle arrivait à faire, garder ses distances. Maintenir un espace, no man’s land entre lui et elle. Ils ne s’étaient pas approchés depuis qu’il était entré. Sans le fuir, elle en était incapable, elle s’était toujours tenue à quelques mètres de lui. La bonne excuse d’aller servir du jus d’œillet quand il se rapprochait de son lit encore défait et s’asseyait sur le coin. Les questions qu’elle posait sur son travail, même après tout ce temps. « Justement c'est trop calme.. » Il ne lui donnerait jamais d’informations précises sur les dossiers en cours dans le cabinet du Ministre. Parce qu’elle était une femme. Parce qu’elle était une Yaxley. « Golyat et moi supposons qu'il se passe quelque chose. Mon père me dit pas tout et Golyat a dû mal à en savoir plus » Sa main libre s’éleva dans les airs, comme pour l’inviter à le rejoindre. Et elle y allait. Depuis le début elle savait qu’elle allait y aller, qu’elle n’allait pas résister très longtemps. Mais au moins elle avait retardé un peu de moment, celui où toutes ses armes tombaient et où elle venait à lui. Quelques pas en avant et elle tendit son bras pour que leurs mains se rejoignent. « Je crois qu'il est en colère. » Debout juste devant lui, la main toujours liée à la sienne. Elle sentit ses muscles se crisper lorsqu’il évoqua son père. Elle aimait le sentiment qu’il lui insufflait. Il la faisait se sentir importante. À chacune de ses visites, elle avait l’impression de compter. Il ne venait sûrement pas chercher ses conseils avisés. Les femmes ne dirigeaient pas ce monde. Mais il venait chercher quelque-chose auprès d’elle. Une présence. Une voix. Le regard qu’elle posait sur lui. L’attention toute particulière qu’elle lui portait. « Je crois que tu te poses beaucoup trop de questions. » Elle savait que Luke n’avait rien du sorcier exemplaire. C’était un garçon torturé, qui pouvait se laisser dépasser par ses émotions. Mais il manquait encore de confiance en lui, surtout quand il sentait le jugement de son père planer au-dessus de sa tête. Elle lâcha sa main pour venir s’assoir à sa droite. Les jambes en tailleur sur le duvet froissé. Elle posa un doigt sur sa joue gauche pour le forcer à tourner sa tête vers elle. « Est-ce qu’il aurait des raisons de t’en vouloir ? » Ses yeux n’étaient pas inquisiteurs, ils ne portaient pas de jugement. Ils cherchaient juste à voir la vérité, pour pouvoir mieux l’aider, comme elle l’avait toujours fait.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: abuse is over (elspeth)   

Revenir en haut Aller en bas
 

abuse is over (elspeth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The purest of them all :: game on, make a move :: Northern Ireland :: Yaxley's Manor-